Traversée départementale de la Pyramide au d’Uc

Texte de Bernard BAUDET, photographie de Tommy.

1

Depuis que le président du Chourum m’a nommé « animateur des sorties » j’avoue avoir une grosse pression. Je cherche en vain une porte de sortie mais c’est trop tard. Il y a eu avec le club une sortie d’initiation au chourum d’Uc. Michel m’avait soufflé à l’oreille « c’est encore de l’initiation ? ». 5

On est toujours sans nouvelles des deux charmantes personnes qui y ont participé… J’ai emmené un collègue du club alpin français de Mens au chourum de la Pyramide. Là aussi comme initiation, ça râpe un peu et le copain s’en est sorti avec quelques courbatures et un tantinet frigorifié (moi aussi d’ailleurs). Il faudrait peut-être être raisonnable. Pour continuer sur cette voie, « Euréka » faisons donc la traversée de ces deux chourums avenants. 4

 

 

3L’idée est lancé, effet boomerang, élargie au comité départemental, parce que faire deux équipes Michel et moi… Pour ma part, je n’ai pas fait grand chose, Michel s’est occupé de l’équipement du chourum d’Uc, Christophe et Marc de la Pyramide. Rendez-vous matinal à Lachaup. Nous sommes nombreux, huit. J’ai mis toute la journée pour me rappeler des prénoms : Tommy, Marc et Christophe et sa copine (j’ai oublié son prénom…) pour l’équipement de la Pyramide jusqu’à la jonction ; Michel, Jacques, Luc (l’ardéchois de service) et moi pour le chourum d’Uc. La descente pour notre équipe s’effectue normalement.2

Nous arrivons un peu en avance au présumé point de rendez-vous. On s’organise comme on peut, on goutte les spécialités de chacun jusqu’à ce qu’on entende l’autre équipe. On est pas au bon endroit. L’autre équipe emprunte un cheminement finaud, passe au dessus de nous pour se retrouver en amont. Les retrouvailles ont lieu, au combien émouvantes. Certains n’ont pu retenir leurs larmes. Le retour par le chourum d’Uc remporte la palme. Nous nous retrouvons Luc et moi pour récupérer les cordes de la Pyramide. Sortie au soleil pour tout le monde vers seize heures.7